Le projet de La Poudrière est né il y a quelques années dans la tête de Fabrice Mury et Pierre Chartron.
Alors que le premier travaille à l’Ecir, une petite brasserie du 14e, il lui est demandé de créer un petit espace de vente de produits régionaux Auvergnats en lieu et place du coin dévolu à la vente de tabac.
Sachant qu’il y avait une renaissance des canons dans la région, Fabrice part avec Pierre sur les routes pour rencontrer les vignerons en questions. Il n’a jusque là pas vraiment idée de ce qu’était le vin nature.
Avant de filer vers l’Auvergne, la soif se faisant sentir au bout d’une heure de route, ils font une première halte à Clery Saint André, vers Orléans, chez Reynald Héaulé, dont un vin avait marqué les esprit des années auparavant, puis sur les conseil du vigneron, passent chez Vincent et Marie Tricot en Auvergne, Nicolas Carmarans dans le Nord Aveyron, Gilles Bonnefoy dans le Forez, pour finir sur un salon à Chassignoles où Bouju, Courtois, Jambon, les sœurs Andrieu et autres finissent de leur transmettre le virus du grand glouglou.
Après plus de mille bornes de routes sinueuses, ils remontent à Paris avec la voiture pleine à craquer. Les produits régionaux initialement prévus cèdent la place à un coin caviste. Le virage est pris.
Ils apprennent alors dans « la lettre des voisins du fort » qu’un local est disponible au sein d’un nouveau quartier situé à deux pas de chez Fabrice. Le bail est vite signé. Nous sommes alors en 2012. Les travaux doivent pouvoir commencer en Janvier 2013.
Se faisant peu à peu à l’idée que la notion de timing n’est pas la même dans la restauration que dans le bâtiment, Fabrice reprend La Poule Au Pot, une institution bistrotière vieillissante du 7eme arrondissement, avec son pote Julien, lui aussi transfuge de l’Ecir. Grand coup de propre, carte revue, cave refaite, la poule se remplume peu à peu. Il y en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler.
Après deux ans de bons et loyaux services (correspondant à deux semaines de retard dans le bâtiment), Fabrice retrouve Pierre pour enfin lancer La Poudriere.