D’origine Laotienne ayant vécu en Thailande, Sourasack Phongphet vit à Paris depuis 1994.

Sa passion pour la cuisine lui est venue après une formation avec des maîtres cuisiniers japonais. Après un passage à Bâle à l’Hôtel Euler, Sourasack revient à Paris pour travailler dans le restaurant japonais Akasaka, rue Nicolo, Paris 16.

Fort de son expérience dans ces établissements, il décide d’ouvrir son propre restaurant en 2000, la « Cale aux huîtres

», rue Saint-Maur, Paris 11. Il développera dans ce cadre, les prémisses de ce qui fait sa renommée aujourd’hui, une cuisine fusion nippone avec une forte prédilection pour les plats à base de poissons.

Son succès lui permettra d’ouvrir en 2004, le restaurant Ploum, rue Alibert, Paris 10, où il officiera pour le plus grand plaisir des papilles parisiennes et internationales durant 7 ans.

Suite à ces expériences, Sourasack décide d’ouvrir ses horizons et d’affiner ses connaissances en gastronomie en voyageant en Europe et en Asie.

En 2014, l’ouverture du restaurant « Soma », rue Saintonge, Paris 3, lui apportera les honneurs de la presse, et une clientèle fidèle.

Parallèlement, il officiera dans les cuisines du restaurant « Cartel », Quai Valmy, Paris 10, qui connaîtra ainsi un succès auprès du public et de la presse.

En 2016, le bar à vins bios et naturels « Au nouveau nez », rue Saint-Maur, Paris 11, aura l’opportunité de le voir officier ponctuellement dans ses cuisines.